Entrepreneure du mois de mars: Marina Dubois

Toutes nos félicitations à Marina Dubois, designer de mode et membre du Club de FEU de l’Université du Québec en Outaouais, Campus de Saint-Jérôme.

L’entreprise de Marina Dubois, MD mode, se spécialise dans la conception d’accessoires de mode et de vêtements. C’est grâce à une campagne de financement à laquelle elle a participé en tant qu’étudiante du Cégep Marie-Victorin, que son projet d’affaires a pris son envol.  La vente de ses tuques tricotées à la main allant bon train, Marina avait décidé d’en faire tirer une sur sa page Facebook. À sa grande surprise, 6 000 personnes ont participé à son concours! « Je n’aurais jamais pensé attirer autant de monde! », lance-t-elle.

La demande a explosé tout d’un coup. Par chance, sa grand-mère originaire de France était au Québec à ce moment-là et elle a pu l’aider : « Elle tricotait une tuque en 1 heure! Elle tricotait tellement vite! »  Par la suite, Marina a vite engagé une dame propriétaire d’une boutique de laine en ligne, pour l’assister.

Mais ce concours n’a pas eu que des conséquences positives pour l’entrepreneure. Ses pompons en fourrure lui ont valu beaucoup de commentaires cinglants. Des gens ont même voulu bloquer sa page Facebook. « J’ai dû expliquer que le Cégep Marie-Victorin est la seule école au Québec qui nous enseigne à travailler la fourrure comme le faisaient nos ancêtres. Comme cette matière vient de l’animal, pour moi, elle est sacrée et c’est pour cette raison que je l’utilise jusqu’à la dernière goutte. En faisant des colliers et des pompons, j’arrive à l’utiliser sans en jeter. »

Quand on lui demande d’où lui vient le goût du tricot, Marina répond, tout sourire : « C’est ma grand-mère qui m’a appris à tricoter! J’ai commencé à l’âge de 6 ans. J’aime ce médium parce qu’on arrive à voir en pas si longtemps, quelque chose qu’on a fait de nos mains. On le voit, c’est concret. Et c’est pareil pour la couture. »

Depuis qu’elle est toute petite, Marina se voit créer quelque chose de grand. Ce qui l’attire dans la vie d’entrepreneure, c’est la gestion et être capable de tout faire de A à Z. En ce moment, elle occupe un emploi, tout en poursuivant un Baccalauréat en Administration, à temps partiel. Elle souhaite économiser pour grossir son entreprise. « Mon plus grand défi est d’avoir du temps pour me consacrer à mon projet d’affaires. Combiner les études, le travail et l’entreprise demande beaucoup d’énergie. Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi, » confie-t-elle.

Elle profite de son engagement au sein du Club de FEU (Futurs entrepreneurs universitaires) pour aller chercher des trucs qui ne sont pas donnés dans les cours à l’Université. Le Club de FEU organise d’ailleurs le Grand Rendez-vous entrepreneurial des Laurentides (GREL) qui aura lieu les 24 et 25 mars prochains. Ce colloque qui rassemblera entrepreneurs, étudiants et conférenciers, portera sur la motivation intrinsèque et les émotions d’un entrepreneur.

Pour en savoir plus sur l’entreprise de Marina Dubois,  visitez sa page Facebook ou son compte instagram.

Nous souhaitons également remercier COOPSCO qui offre gracieusement aux membres de l’ACEE, nommés entrepreneur du mois, des cartes-cadeaux de 50$.

 

Marina_dubois4

Une Réponse à “Entrepreneure du mois de mars: Marina Dubois”

  1. Dubois Simone

    Quel bel article, je suis émue , tu es méritante. Oui je t’ai appris à tricoter mais tu as des doigts de fée . Ton arrière grand mère t’a aussi transmis le don de la fourrure puisque c’était son métier , mon Dieu qu’elle en a cassé des aiguilles ! et combien de fois s’est-elle piqué les doigts ! je suis sûre qu’elle te guide dans ton travail et tes créations . Bon courage la vie te sourit. Mamie

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>