Entrepreneur du mois de décembre: Samuel Ouellet

C’est en passant le balai et en triant des métaux que Samuel s’est intéressé à l’entreprenariat.

En 1987, le grand-père de Samuel, Claude Ouellet, acquière l’entreprise Métal du Golfe, existant depuis 1960. Cette entreprise se spécialise dans les domaines de la cueillette, du tri et du traitement des métaux ferreux et non ferreux, et couvre tout le territoire de la Côte-Nord, du nord du Nouveau-Brunswick, de la Gaspésie et du Bas-St-Laurent. Dix ans plus tard, son fils Sylvain, s’associe avec son père, travaillant déjà depuis l’âge de 12 ans dans le domaine du recyclage de métaux.

Samuel, âgé de quelques mois, en compagnie de son père, était déjà initié à l’entreprise familiale.

Quelques années plus tard, c’est au tour de Samuel, âgé de 8 ans, d’accompagner son père pour y passer le balai; adolescent, il consacrera ces étés à travailler au tri des métaux. « Cette expérience me servira toute ma vie, parce que c’est là que j’ai appris la valeur de l’argent », souligne Samuel reconnaissant des valeurs paternelles reçues dont celles de la famille, de la santé, de l’économie et de l’environnement. « J’éprouve beaucoup de gratitude envers mon beau-père Simon Bélanger et mon grand-père maternel Marius qui ont également contribué à mon développement entrepreneurial et aussi personnel. »  D’ailleurs, Samuel tient à respecter l’habitude de manger en famille les dimanches puisque ce moment privilégié lui permet de solidifier les bases sur lesquelles il peut s’appuyer. « La famille te rappelle d’où tu viens, de qui tu es vraiment. Elle te supporte. Seul, il est difficile de faire face aux difficultés. Il est important de croire en soi, mais quand ta famille ou tes amis sont là pour vivre avec toi les bons moments et les plus difficiles, c’est encore mieux. »

Avant de tenir les rênes d’une telle entreprise, notre étudiant, âgé de 19 ans à l’époque, veut tester ses compétences entrepreneuriales en démarrant, Synertion, une entreprise spécialisée en marketing numérique. Trois ans plus tard, il vend ses parts tout en demeurant consultant marketing pour l’entreprise, aujourd’hui Les Influenceurs. Entre temps, notre entrepreneur se lance également dans le lettrage de véhicule en créant Designgo, qu’il revendra plus tard, non seulement avec des gains monétaires, mais avec une expérience des plus valorisantes lui confirmant sa capacité à gérer une entreprise avec succès.  C’est dans le même esprit que Samuel choisit les études universitaires en marketing afin de perfectionner son rôle dans l’entreprise comme responsable marketing.

Depuis 2012, Samuel s’implique dans l’entreprise familiale en amenant une approche marketing dans un domaine plus traditionnel comme le recyclage de métaux. Rien de facile puisque le petit-fils doit convaincre, les gestionnaires et son grand-père, toujours impliqué, de l’importance du marketing dans l’entreprise. Grâce au travail remarquable de l’équipe et des idées marketing du jeune entrepreneur, l’entreprise a conservé un chiffre d’affaires croissant malgré les aléas du marché métallurgique. La stratégie marketing était de valoriser l’image de l’entreprise dans la population en créant le slogan, Recycler pour l’avenir, confirmant la mission environnementale de Métal du Golfe et, dans le même élan, la mission philanthropique.

Trois générations à la chasse: Claude (grand-père), Samuel et Sylvain (père)

« C’est ce que je trouve le moins évident dans une entreprise familiale : prendre sa place en harmonisant les générations. Faire passer ses idées demande une capacité d’adaptation, mais permet aussi le développement d’aptitudes à convaincre. Mon grand-père n’est pas fermé au changement, mais disons que ça demande plus de temps pour le faire adhérer aux nouvelles idées qu’à mon père qui est une génération plus près de la mienne », nous confie sagement Samuel. D’ailleurs, avec sa tante Sandie, ils ont développé un concept de don : proposer aux clients qui apportent de la ferraille, de remettre l’argent qu’ils obtiennent en retour à la Fondation de l’hôpital de Rimouski plutôt que de l’encaisser. Ce qui a permis, depuis 2 ans, de remettre annuellement un don de 10 000 $ à la fondation de l’hôpital de Rimouski.

Voyage humanitaire, Costa Rica, 2011
Passion

Samuel est curieux et s’implique dans tout ce qu’il peut : aide humanitaire, club entrepreneur, Je    une Chambre de commerce de Rimouski, chasse & pêche,  et même en politique « Tu ne peux pas être en affaires sans t’intéresser à la politique. On dépend tous des lois et il faut s’impliquer si l’on veut apporter des changements. (…) La politique m’a appris à oser, à aller de l’avant. »

Première présence au Colloque de l’ACEE en 2012 et Grand gagnant avec son équipe du concours de cas de l’Université Laval.
Défi d’un étudiant entrepreneur

D’après Samuel, quand on gère bien son temps et ses priorités, on s’assure d’un équilibre mental et physique.  Notre étudiant entrepreneur se donne un horaire très précis et le respecte, ce qui demande discipline et rigueur. « Beaucoup de gens oublient de s’accorder du temps pour soi, de décanter avant d’aller au lit, d’assurer une coupure entre la semaine de travail et le weekend. Ralentir le rythme, se donner des temps d’arrêt, relaxer, se ressourcer en nature…  permet de se munir d’énergie pour faire face au stress. »

Projet d’avenir

Déterminé à faire croître l’entreprise familiale afin qu’elle devienne une référence dans le domaine du recyclage des métaux, Samuel a également d’autres projets. Dernièrement, il a fait l’acquisition une franchise d’entretien de pelouse avec son frère cadet, aussi membre du club entrepreneur de l’UQAR, afin de pouvoir travailler avec lui et lui transmettre sa passion de l’entrepreneuriat. Partager ses connaissances est d’une importance vitale pour Samuel qui est inspiré par plusieurs entrepreneurs et acteurs sociaux aussi généreux.

Toute l’équipe de l’ACEE tient à féliciter Samuel pour sa nomination d’ « Entrepreneur du mois de décembre ». Et pour souligner son initiative entrepreneuriale, l’ACEE lui remet 100 $  et COOPSCO lui offre gracieusement une carte-cadeau de 100$.

Pour suivre Samuel…

Instagram

Facebook

LinkedIn

En 2012, Métal du Golfe de Rimouski a été lauréat du prix « Entreprise de l’année » dans la catégorie fabrication et transformation, décerné par la Chambre de Commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>