Entrepreneur du mois: Ewald Jordan N. Tchuente | Chaque pixel a son histoire

« Every pixel has a story », telle est la devise de l’agence créative Picxel.ice fondée par Ewald Jordan N. Tchuente, ex-président du Club d’entrepreneuriat de Brébeuf et présentement étudiant en génie logiciel à Polytechnique Montréal. À l’été 2018, l’étudiant entrepreneur et ses partenaires ont commencé à offrir des services de photographie, de vidéographie et de design aux entreprises afin de contribuer à faire rayonner leur marque.

 

« Every pixel has a story »

Des agences créatives, il en pleut actuellement. En quoi Picxel.ice est différente des autres?

Ce qui distingue notre agence, c’est notre philosophie. On considère que chaque pixel a son importance dans la composition d’une belle photo. Ce principe, il s’applique aussi à l’humain : une société est composée d’individus, et lorsque chacun est considéré et valorisé, la société se porte mieux. C’est dans cette optique qu’on aborde nos clients et qu’on réalise notre travail. On donne de l’importance aux détails et on met l’humain de l’avant afin de raconter des histoires à travers nos productions multimédias. Nous sommes tous des milléniaux avec une perspective moderne de notre société. Notre objectif ultime, c’est de conscientiser notre audience à divers enjeux sociaux et d’être imprégné dans la culture, comme Nike l’a fait dans le sport, par exemple.

 

Logo de Picxel.ice
L’agence Picxel.ice est née comment?

À la base, c’est dans une volonté d’allier passion et travail que j’ai décidé de créer Picxel.ice. J’ai toujours été un créatif et j’ai commencé très tôt à jouer avec des logiciels de création en tout genre. Quand j’ai compris que j’avais les compétences nécessaires pour offrir un service professionnel, je me suis dit « Pourquoi pas?! ». J’avais un ami qui avait ouvert son studio de photos et ça m’a fait réaliser qu’il n’y a pas d’âge pour développer un projet, il suffit d’être compétent et bien préparé, de croire, mais surtout, de toujours garder en tête ses objectifs.

Mon premier partenaire a été mon père, qui m’a donné quelques mandats pour me permettre de me développer. Comme il est entrepreneur lui-même, il a aussi agi à titre de mentor. Au début, j’ai travaillé avec mon grand frère, puis je me suis ensuite trouvé deux autres partenaires, des étudiants compétents dans leur discipline respective. Ensemble, on a dégoté de petits contrats pour différents clients, question d’acquérir de l’expérience et de se faire un portfolio. Aujourd’hui, nous sommes une équipe de quatre personnes brillantes, créatives et déterminées qui ont une vision unique du monde.

 

Une affaire de famille et d’expérience

L’entrepreneuriat, c’est de famille?

Probablement! Mon père fait beaucoup de projets d’entrepreneuriat social. Il nous a transmis sa passion d’entreprendre, à ma sœur et moi. Ça a assurément influencé  ma décision de démarrer mon entreprise et de m’impliquer dans le club d’entrepreneurs étudiants de mon cégep. Ma petite sœur, elle, a participé à La Grande Journée des Petits Entrepreneurs. Elle développe déjà sa fibre entrepreneuriale! Ma mère m’a toujours encouragé à croire en mon potentiel et à rêver grand. Mes parents sont une inspiration, tout comme le sont plusieurs personnes dans mon entourage, qui développent des projets aux valeurs humaines et qui réalisent de grandes choses. Ça  fait de moi qui je suis.

J’ai toujours été créatif. Créer un projet et le réaliser par la suite, c’est vraiment ce qui m’allume, ce qui me permet de m’épanouir. Je me vois comme le mélange d’un créateur et d’un philosophe; j’imagine, je m’instruis, j’observe, je crée. C’est ce qui forge ma personnalité d’entrepreneur.

 

Design graphique réalisé par Picxel.ice
Le club d’entrepreneurs étudiants a joué quel rôle dans ton parcours?

Au secondaire, je lisais beaucoup de livres d’entrepreneurs et je rêvais déjà de mon projet Picxel.ice. Toutefois, j’étais convaincu que je n’avais pas les compétences entrepreneuriales nécessaires pour démarrer mon entreprise, donc j’ai attendu. Mon expérience dans le Club d’entrepreneuriat étudiant de Brébeuf m’a permis de découvrir que j’avais le potentiel et qu’il existait des ressources. Ça n’a pas été facile de concilier le travail, les études et l’implication scolaire, mais j’ai réalisé des projets dont je suis fier et j’ai développé des compétences qui me servent maintenant dans mon entreprise.

 

Identité visuelle créée par Picxel.ice

Le développement de l’humain avant tout

Où vois-tu Picxel.ice dans le futur?

D’ici dix ans, nous voulons être une référence au Canada en matière de multimédia et nous souhaitons utiliser cette influence afin de transmettre des messages. Le visuel gagne de plus en plus d’importance dans nos vies quotidiennes et nous croyons en son efficacité pour conscientiser un public à une cause et ainsi changer la perspective des gens. Toutefois, nous n’imposons aucune limite à notre démarche créative ainsi qu’aux supports et moyens qu’on utilise.

À court terme, j’aimerais qu’on automatise nos processus pour que l’entreprise en vienne à presque « rouler toute seule », comme on dit. Ça nous permettrait de nous concentrer sur l’aspect créatif et sur des projets d’entrepreneuriat social. Notre but, c’est de développer des projets qui permettront aux gens de s’épanouir en tant que personne.

 

Que dirais-tu à un(e) autre(e) étudiant(e) pour l’inspirer à se lancer en affaires?

La première leçon que j’ai apprise, c’est qu’il n’y a pas d’âge minimum pour réaliser des choses qui ont un impact. Par contre, il est important de prendre le temps de se connaître et de bien visualiser son idée avant de se lancer.

Aussi, beaucoup de gens ont peur de ne pas avoir le profil qu’il faut pour être entrepreneur. Pourtant, je ne crois pas qu’il y ait un profil type d’entrepreneur ou de leader. Tous peuvent se développer. Il s’agit d’abord de réaliser de petites victoires personnelles de croire en soi, de travailler fort, de persévérer et de te découvrir grâce à diverses expériences. Le reste viendra.

Finalement, je crois qu’on fait partie de la meilleure génération pour entreprendre parce qu’on a accès à beaucoup de ressources et d’opportunités. Il faut simplement faire le grand saut et procéder étape par étape, un pas à la fois!

.

.

Pour découvrir ou contacter Picxel.ice, visitez leur page Facebook ou leur compte Instagram.

.

.

.

Toute l’équipe de l’ACEE tient à féliciter Ewald Jordan pour sa nomination à titre d’Entrepreneur du mois de juin 2019. Pour souligner son initiative entrepreneuriale, COOPSCO lui offre gracieusement une carte-cadeau de 100$.

.

.

.

Un entrepreneur du mois est un étudiant membre du réseau qui possède une entreprise personnelle, qui travaille sur un projet d’affaires tangible ou qui est en processus de relève d’entreprise, et ce, durant son expérience club au postsecondaire.

À noter que les étudiants nommés Entrepreneurs du mois en 2019 sont ou ont été membres d’un club entrepreneur membre du réseau de l’ACEE dans l’année 2018-2019

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>