Entrepreneur du mois : Enrick Basaneze │ Prône, la liberté dans le style

Entrepreneur-du-mois-Enrick-Basaneze-Prône

Étudiant entrepreneur aguerri, Enrick Basaneze a démarré son entreprise à l’âge de seize ans. Il a créé Prône, une marque de vêtements s’adressant à une communauté de gens qui valorisent la liberté sous toutes ses formes. Par la suite, dans le but de s’auto-suffire et de répondre à des enjeux de production, Enrick a démarré deux autres entreprises, Les Broderies E.B. et GB Vinyl. Par-dessus le marché, il possède aussi un immeuble à revenu.

Voici l’histoire d’un étudiant né pour entreprendre!

Logo-Prône-Enrick-Basaneze

Prône: synonyme de liberté

D’où vient l’idée de Prône?

Le concept de Prône vient du constat que les gens se font régulièrement juger par leur style vestimentaire, juste parce que leur look n’est pas « conforme ». Moi-même adepte de la liberté vestimentaire et de la liberté en général, j’ai voulu créer une marque forte autour des valeurs de liberté afin de rejoindre une communauté de gens avec la même ligne de pensée. Prône, c’est la liberté dans le style.

« Nous croyons que la liberté est le moyen de s’exprimer et de vivre sa vie unique. Personne ne devrait vous empêcher d’accomplir quelque chose et c’est pourquoi nous avons décidé de partager nos produits confortables et uniques. Représentez la liberté! »

 

Comment le projet est-il né?

Durant mes études secondaires, j’ai travaillé, avec des amis, à développer une ligne de vêtements. Malheureusement, le projet ne s’est jamais réellement concrétisé. En cinquième secondaire, mon ami Jérémi Lévesque et moi avons décidé que c’était le moment ou jamais de se lancer et de mener le projet à terme. C’est là que Prône est né officiellement. Puis, quand est venu le temps de faire mon projet personnel de fin d’études, j’ai pris cette opportunité pour faire connaître la marque et faire mes premières ventes, puisque j’avais accès aux étudiants et à la visibilité au sein de mon école. En cinq jours, on avait vendu 300 items et fait un chiffre d’affaires de 5000$.

Qu’est-ce que qui fait l’unicité de Prône?

La force de notre marque, c’est la proximité qu’on a avec notre communauté. On traite nos clients comme nos amis, on est en contact avec eux régulièrement, on souhaite vraiment créer un sentiment d’appartenance.

La force de nos produits, c’est qu’ils sont personnalisables. Sans s’éloigner de l’identité de la marque, le client peut personnaliser son chandail pour qu’il soit à sa couleur.

La force de notre entreprise, c’est notre équipe. Le désir d’aller toujours plus loin nous motive à persévérer et à innover pour faire connaître Prône et développer davantage la marque.

 

Plus que des produits : une communauté

Quels produits Prône peut-on se procurer?

Prône, c’est des t-shirts, des polos, des hoodies, des casquettes, des salopettes, des bas, etc. On fait plein de choses! Sur notre site, on retrouve différentes collections maison (COMMUNITY, CLASSIC, OPPORTUNITY), ainsi que certains produits issus de collaboration ou en édition limitée (PRONE X).

Prône-événement

Où est-ce qu’on retrouve Prône?

Essentiellement, nos produits s’achètent en ligne sur notre site web. Ils se retrouvent aussi chez Aborigine, une boutique de Drummondville, notre seul point de vente physique pour l’instant. On se déplace régulièrement dans les événements en tout genre dans les environs de Drummondville et de Montréal, les gens peuvent donc venir nous rencontrer et se procurer nos produits sur place. C’est un moyen pour nous de rester proche de notre communauté.

 

Jusqu’où s’étend la communauté Prône?

Notre marque est bien établie localement. On a une belle communauté au Québec, principalement à Drummondville et Montréal. Récemment, j’ai fait quelques voyages en Ontario pour aller rencontrer des gens et parler de ma marque afin d’aller chercher des clients potentiels. Ça a porté fruit, on vend maintenant à Toronto et Ottawa! Maintenant, on vise le marché américain.

 

Une passion : entreprendre

Quelle place prend l’entrepreneuriat dans ta vie?

L’entrepreneuriat, c’est toute ma vie! Depuis que je suis tout petit, j’aime entreprendre. Jeune, je faisais notamment du parcours et de la danse, j’ai donc mené beaucoup de projets artistiques. Aussi, mon père est un entrepreneur et un investisseur immobilier, j’ai donc beaucoup appris de lui.

Aujourd’hui, j’ai 18 ans et je possède trois entreprises, en plus de poursuivre mes études au collégial. L’entrepreneuriat, c’est mon passé, mon présent et mon futur. J’y consacre toutes mes énergies!

Produits-Prône-vêtements

Quel genre d’entrepreneur es-tu, à ton avis?

Je dirais que je suis un leader très fonceur qui va rassembler et motiver les gens. C’est vraiment ma force. Je suis positif et passionné, ça se ressent dans mon énergie et dans mon mode de gestion. Toutefois, mon intensité peut parfois me nuire; j’ai tendance à devenir impatient quand ça ne va pas aussi vite que je le voudrais. Je travaille là-dessus! (rires)

 

Comment se passe la conciliation travail/études/club entrepreneur?

Ouf, c’est tout un défi! Honnêtement, avec trois entreprises, je n’ai pas autant de temps pour l’école qu’il le faudrait. Pour m’aider, j’allège mes sessions en suivant moins de cours, même si ça doit allonger mon parcours postsecondaire. Je veux finir mon cégep, car j’aime apprendre et je sais que ça peut m’aider, mais je dois le faire sans nuire à mes entreprises.

Le club entrepreneur est l’une des choses que j’aime le plus au cégep. Même si je suis débordé, je continue de m’impliquer parce que le club m’offre des opportunités entrepreneuriales qui me permettent de me développer et de me former. C’est un complément à mon parcours scolaire, au fond.

 

Quel conseil donnerais-tu aux étudiants qui voudraient se lancer en affaires?

Je dirais : « Ne te contente pas seulement d’analyser. Lance-toi, mets-toi dans l’action et tu vas apprendre au fur et à mesure ». Certains diront que je suis un optimiste ou que j’ai eu de la chance, mais je suis convaincu qu’en faisant preuve de persévérance, on peut tout accomplir!

.

.

.

Pour en savoir plus sur Prône, consultez le site web, la page Facebook ou le compte Instagram de l’entreprise.

.

Toute l’équipe de l’ACEE tient à féliciter Enrick Basaneze pour sa nomination à titre d’Entrepreneur du mois d’octobre 2019. Pour souligner son initiative entrepreneuriale, COOPSCO lui offre gracieusement une carte-cadeau de 100$.

.

Un entrepreneur du mois est un étudiant membre du réseau qui possède une entreprise personnelle, qui travaille sur un projet d’affaires tangible ou qui est en processus de relève d’entreprise, et ce, durant son expérience club au postsecondaire.

.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>