Entrepreneur du mois : Jules Raymond │ Échantillon, le sac nouveau genre

Jules-Raymond-Échantillon

Bien analyser et saisir les opportunités, voilà ce qui a mené Jules Raymond à créer Échantillon, un sac de style « tote bag » fait de tissu de chanvre. Lorsqu’il découvre les propriétés incroyables du chanvre et les nombreux avantages liés à son utilisation, il décide de l’utiliser pour en faire un sac fourre-tout, un produit de plus en plus utilisé et apprécié des jeunes.

Découvrez le parcours entrepreneurial de cet étudiant entrepreneur!

 

Une idée de chanvre

D’où t’es venue l’idée de faire de sacs en tissu de chanvre?

À l’aube de la légalisation du cannabis, j’ai fait quelques recherches afin d’en apprendre plus sur celui-ci. C’est à ce moment que j’ai découvert cette plante qu’est le chanvre. J’ai réalisé qu’elle avait plusieurs propriétés vraiment intéressantes comparativement à d’autres plantes du genre, comme le coton. Je me suis donc dit qu’il fallait faire quelque chose avec ça!

Durant cette même période, on voyait la popularité des tote bags augmenter et mon ami avait une idée de design nouveau genre. On a donc fait 1+1 et l’idée de faire des tote bags en chanvre est née.

sac-Échantillon
Sac de la marque Échantillon

Qu’est-ce qui rend le chanvre si intéressant?

Le chanvre est une plante très écologique. Elle a besoin de très peu d’eau pour pousser – elle nécessite six fois moins d’eau que le coton pour produire la même quantité de textile –, elle ne requiert aucun pesticide et elle absorbe autant de CO2 que quatre arbres. En plus, la fibre naturelle du chanvre est la plus résistante. On a l’habitude d’utiliser le coton, mais en fait, le chanvre serait meilleur à plusieurs niveaux.

 

Qu’est-ce qui distingue ton produit?

En premier lieu, c’est le fait qu’il soit composé à 70% de chanvre! Cela en fait un produit unique, ultrarésistant et ecofriendly.

Le design du sac contribue aussi à le différencier des autres. Pour plus de résistance, nous avons fait des ganses qui descendent jusqu’au bas du sac. Celles-ci permettent de rouler le sac sur lui-même, le rendant ainsi plus petit et plus pratique.

Notre désir, c’est de créer plusieurs modèles uniques, parfaits pour les étudiants comme pour les adultes.

 

Où sont fabriqués les sacs Échantillon?

Au Québec! Notre fabricant est à Granby. Seule notre matière première vient d’ailleurs, car le tissu de chanvre n’est pas produit au Québec ou au Canada. On réduit donc le plus possible le nombre de commande pour limiter les effets du transport de marchandises et on assure toute la production en sol québécois.

 

Se développer en tant qu’entrepreneur

Quand as-tu su que tu voulais entreprendre?

Je ne crois pas avoir eu de révélation, mais ça fait longtemps que je sais que j’aime l’entrepreneuriat. J’ai fait mon primaire dans une école alternative où nous étions évalués sur des projets et des présentations orales. J’ai donc développé tôt cet intérêt à entreprendre des projets en tout genre. À 14 ans, j’ai créé une compagnie de skates pour les doigts en bois. C’est peut-être à ce moment que j’ai réalisé que je voulais devenir un entrepreneur.

 

As-tu des modèles d’entrepreneurs dans ta famille?

Pas du tout, en fait, je viens d’une famille d’artistes. C’est peut-être ce qui m’a donné le goût d’explorer l’entrepreneuriat. Je suis celui qui ne fait « pas comme les autres ».

Évidemment, l’environnement dans lequel j’ai grandi a une incidence sur mes intérêts et mes choix, même en entrepreneuriat. J’aime les entreprises créatives et artistiques. Dans mes projets, je m’assure de mixer l’art et l’entrepreneuriat afin d’en faire un tout innovant et créatif.

 

Qu’est-ce qui t’a permis de développer tes compétences entrepreneuriales?

En dehors de mon programme de sciences humainesPLUS profil administration, mon implication dans les clubs d’entrepreneurs étudiants d’André-Grasset a assurément pour effet de m’éveiller davantage à l’entrepreneuriat. Aussi, le réseau de l’ACEE m’a permis de vivre des expériences entrepreneuriales et certaines ont eu de réels impacts sur le développement de mon projet d’affaires.

        Colloque 2018 de l’ACEE du Québec :

En 2018, mon équipe a gagné la 2e place du concours de cas ULaval. À cette occasion, j’avais parlé de mon projet avec Gabriel de l’entreprise Melio, l’entrepreneur responsable du cas. Je l’ai ensuite revu dans un autre événement et il m’a donné de conseils pour la commercialisation de mon produit. C’est sous ses recommandations que j’ai développé ma stratégie pour la mise en vente de mes sacs.

        Ascenseur payant (Elevator pitch) de l’Interclubs MTL, par l’ACEE du Québec :

Si je n’ai pas de gêne à parler devant des gens, c’était tout de même la première fois que je pitchais mon projet devant des gens de la communauté entrepreneuriale. J’ai eu droit à plusieurs bons conseils pour améliorer mon pitch et bonifier mon offre de service. Aussi, comme la finale du concours s’est faite devant public, beaucoup de gens ont entendu parler de mon produit et certains ont manifesté leur intérêt à en commander. Je crois que cet événement est celui qui m’a aidé à réellement croire en mon projet.

        Grande rencontre des jeunes entrepreneurs du monde francophone (mission économique en France rassemblant 200 jeunes entrepreneurs francophones au fort potentiel d’innovation) :

J’ai tellement appris de cette expérience! J’ai eu des conseils, des idées, des propositions de collaboration et des offres pour mes produits. J’ai même commencé à travailler sur de nouveaux projets avec des entrepreneurs que j’ai rencontrés là-bas.

Même si j’étais le plus jeune de tous les entrepreneurs, j’ai réalisé que mon entreprise valait autant que celles des autres. Ça m’a donné confiance en ma valeur d’entrepreneur, je dirais.

 

La volonté de changer les choses

Quelle est ta mission à travers cette entreprise?

J’aimerais faire découvrir tous les bienfaits du chanvre pour que les gens réalisent que c’est une option qui devrait être davantage considérée. Je crois qu’il est important d’offrir des produits sans coton afin qu’un nouveau marché se développe et que la demande augmente.

logo-Échantillon
Logo de la marque Échantillon

Quel rayonnement souhaites-tu pour ton entreprise?

Je souhaite que ma marque soit connue à travers le Québec. C’est vraiment le marché que je veux développer. J’aimerais vendre différents produits à base de chanvre, tant aux particuliers qu’au corporatif.

 

Quel est ton message pour tous les étudiants qui voudraient se lancer en affaires?

S’ils ont une idée, je leur dirais de l’essayer et de la pousser le plus loin possible. Que ça fonctionne ou pas, ils vont assurément apprendre de cette expérience-là.

 

***

 

Toute l’équipe de l’ACEE tient à féliciter Jules Raymond pour sa nomination à titre d’Entrepreneur du mois de décembre 2019. Pour souligner son initiative entrepreneuriale, COOPSCO lui offre gracieusement une carte-cadeau de 100$.

.

.

.

Un entrepreneur du mois est un étudiant membre du réseau qui possède une entreprise personnelle, qui travaille sur un projet d’affaires tangible ou qui est en processus de relève d’entreprise, et ce, durant son expérience club au postsecondaire.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>