Étudiante entrepreneure 2021 : Chloé Balesh, de Emplo

Jeune femme d’action, Chloé Balesh est toujours en mode « projet » : création d’un café étudiant virtuel, développement d’une boutique en ligne de vêtements usagés, préparation d’une compétition entrepreneuriale, formation en finances...Découvrez Chloé et Emplo, la plateforme de référence pour les jeunes qui intègrent le marché du travail!

Emplo, la nouvelle façon d’embaucher

Pourquoi avoir décidé de créer une plateforme d’offres/de recherche d’emploi?

J’ai commencé à faire du bénévolat, puis à travailler, dès l’âge de 13 ans, j’ai donc acquis de l’expérience très tôt. Bien que j’aie pas mal toujours travaillé, j’ai connu beaucoup d’autres ados qui cherchaient un emploi, mais qui étaient souvent confrontés au même problème : le manque d’expérience.

Je me suis demandée pourquoi leur personnalité et leurs forces n’étaient pas davantage considérées par les employeurs. J’ai vu là une opportunité d’aider les jeunes à trouver un premier emploi qui correspond à qui ils sont, mais aussi de contribuer à changer les pratiques d’embauche en mettant autant d’importance sur le côté humain que le côté professionnel.

Qu’est-ce qui différencie Emplo des autres plateformes d’emploi?

D’abord, c’est une plateforme spécifiquement pour les jeunes, chose qu’on ne voit pas ailleurs. Nous offrirons des emplois qui concordent avec leur réalité et leurs besoins.

On accorde beaucoup d’importance au fait que le côté humain doit être exploré lors du processus d’embauche, de même que le côté professionnel, qui doit aussi être démontré à l’employeur. On leur permet ainsi d’accéder à leur premier emploi et d’avoir l’opportunité de développer leurs compétences.

Finalement, au-delà d’une plateforme, on vise à être une ressource d’accompagnement pour les jeunes qui intègrent le monde du travail. Plusieurs commencent à travailler sans connaître la base : comment faire un CV, quels sont leurs droits, quelles questions poser en entrevue, etc. On veut être là pour eux à ce niveau.

Comment fonctionne Emplo?

Emplo aura la forme d’une application et d’un site web. La plateforme sera gratuite pour les employés potentiels, et payante pour les employeurs qui souhaitent afficher des offres selon différents forfaits disponibles.

Nous offrirons aux candidats de remplir un gabarit de CV, un questionnaire de personnalité et d’autres outils afin de bâtir leur profil de candidat. Dans un souci de respect et pour permettre aux jeunes de personnaliser leur profil en fonction de ce qu’ils souhaitent exposer aux employeurs, ces documents seront recommandés, mais pas obligatoires. Pour la réalisation d’un questionnaire de personnalité inclusif et juste, on souhaite collaborer avec une entreprise spécialisée dans le domaine.

Les candidats potentiels trouveront aussi, sur la plateforme, divers outils et ressources pour les accompagner lors de leurs premiers pas dans le monde du travail.

Que vises-tu avec Emplo?

Je veux qu’Emplo devienne une plateforme de référence pour les jeunes qui se cherchent un emploi, de même que pour les employeurs qui veulent bâtir une équipe basée sur l’aspect professionnel, mais aussi humain.

De plus, à travers ce projet, je veux démontrer que les jeunes sont incroyables, qu’ils ont beaucoup à offrir si on leur en donne l’occasion, et que la considération du côté humain est importante lorsqu’on embauche un candidat, même si c’est un étudiant pour un poste à temps partiel.

Carburer aux projets

D’où vient ton intérêt à entreprendre des projets?

Je crois que c’est venu avec mes premiers emplois, qui consistaient principalement à accompagner, à animer, à enseigner aux jeunes. J’ai découvert que j’aimais ça. À partir de la quatrième secondaire environ, j’ai commencé à noter plein d’idées de projets que j’aimerais mener un jour. Depuis, j’essaie d’en réaliser le plus possible!

 J’aime être occupée et faire des choses différentes qui me permettent d’apprendre. Cela explique pourquoi j’avais plusieurs emplois à temps partiel tout en jonglant avec mes études et mes implications extrascolaires.

Pourquoi avoir intégré le club d’entrepreneurs étudiants de ton cégep?

Je commençais mon projet d’affaires et je cherchais de l’accompagnement en entrepreneuriat. Je voulais acquérir des connaissances et de l’expérience. Un de mes amis faisait partie du CECO (Club d’entrepreneurs du Cégep de l’Outaouais) et m’a incitée à l’intégrer. Ça a vraiment dépassé mes attentes! 

Le club me permet de réseauter, de développer des projets variés qui m’aident dans ma propre aventure entrepreneuriale. Il me donne aussi accès à plusieurs opportunités. Juste dans la dernière année, j’ai notamment participé à une résolution de cas, à un concours de pitch et à une compétition de codéveloppement, j’ai organisé une foire de l’emploi et j’ai assisté à des conférences d’entrepreneurs.

Où en es-tu avec le développement de ton projet actuellement?

J’ai la chance d’avoir pu intégrer mon projet d’affaires à divers cours d’administration au Cégep. Il y a donc des étudiants qui se penchent sur mon projet dans le cadre de leur travail de session, notamment dans un cours d’étude de marché. Cela me permet d’avoir de l’aide sur les différents aspects du développement d’Emplo. Le développement de la plateforme devrait se faire à l’automne, aussi dans le cadre d’un cours, je devrais donc être en mesure de lancer officiellement Emplo à l’automne 2021 ou à l’hiver 2022. D’ici là, je travaille sur le concept, les outils, le marketing et la recherche de ressources.

Que dirais-tu à un(e) étudiant(e) qui a un projet d’affaires en tête, mais qui hésite à se lancer?

D’abord, je lui dirais de prendre le temps de s’informer, de s’éduquer. C’est le meilleur moyen d’apprendre ce qu’il est bon de faire ou pas, d’apprendre comment le faire.

Ensuite, je lui conseillerais d’essayer. C’est en sortant de sa zone de confort qu’on accomplit des choses, qu’on évolue.

Finalement, je suis rappellerais de garder en tête ses valeurs et de s’y référer pour prendre des décisions. Les valeurs, c’est la base de tout, ça ne trompe pas.

Partagez cet article

Share on email
Courriel
Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn