Entreprenant 2022 : Kendrick Wolf, TopJobinn

Étudiant entrepreneur récemment admis en médecine à McGill, Kendrick Wolf ne manque pas de solutions ni d’ambition. Confronté à la difficulté de conjuguer travail-école-sport-loisirs, il a imaginé TopJobinn, une application mobile permettant aux étudiants de trouver du travail temporaire quand ils le veulent et où ils le veulent sans engagement à long terme envers un employeur spécifique. Un outil innovant proposant une nouvelle vision du travail.

Comment est née l’idée de TopJobinn?

Étant étudiant en appartement, je dois travailler en plus d’étudier et de pratiquer mes activités. Rapidement, j’ai d’ailleurs dû cesser de jouer au football pour arriver à concilier travail et études. Je me suis dit qu’il devait bien exister une autre façon de travailler sans devoir sacrifier certains aspects de ma vie.

C’est quoi l’objectif de TopJobinn?

Mon but, c’est que les étudiants n’aient plus besoin d’avoir un emploi à long terme, qu’ils puissent se concentrer sur l’école et leurs loisirs sans devoir se commettre à un employeur et un horaire de travail imposé. Pour ça, je veux les aider à se trouver des petits contrats de travail ponctuels (max. une journée), qu’ils choisiraient selon leurs intérêts et leurs disponibilités. Ça peut être, par exemple, un poste de plongeur pour une journée dans un resto, ou alors un contrat de désherbage chez un particulier.

D’un côté, ça permet aux étudiants de travailler où et quand ils le veulent, tout en conciliant leur horaire avec leurs autres activités (études, sport, implication). C’est aussi une belle façon de tester différents types d’emploi et de découvrir ce qu’ils aiment. De l’autre côté, ça permet aux employeurs et aux gens ayant du travail à offrir de trouver rapidement quelqu’un pour exécuter des travaux simples, sans pour autant devoir embaucher à long terme.

Comment fonctionne l’application?


L’interface est super simple à utiliser, autant pour la personne qui cherche un travail que pour celle qui veut afficher une offre d’emploi. D’abord, tout utilisateur doit se créer un profil. Si tu veux trouver un travail, tu peux chercher par catégorie et dans un rayon précis selon le lieu où tu te trouves. Tu vois alors les offres disponibles et les profils des gens qui les affichent. Tu peux poser des questions et postuler sur les offres qui t’intéressent. Si tu souhaites publier une offre, tu choisis une catégorie, tu indiques les informations liées au travail à effectuer, puis tu peux voir les profils des gens qui postulent pour le travail.

L’application a plusieurs fonctionnalités intéressantes, comme une messagerie instantanée, un système de paiement intégré, un outil de localisation et un système d’évaluation (rating) des utilisateurs.


Où en es-tu dans le développement de ton projet?


J’ai imaginé le design de l’application, mais je ne savais pas comment la créer. Je me suis donc trouvé un partenaire d’affaires, Md Shahab Uddin, qui a pris en charge la programmation. L’app TopJobinn est donc créée et prête à être testée! Des rondes de tests auront lieu en juin auprès d’étudiants et d’employeurs. En fonction des résultats des tests, on pourrait espérer un lancement officiel à l’automne.

Quel est le plus grand défi dans ce projet?


Avoir de la crédibilité auprès de potentiels partenaires, c’est un défi quand on est étudiant et qu’on a un projet encore au stade de développement. Il faut en faire plus pour prouver qu’on est sérieux et que notre projet est solide.

Je trouve aussi qu’il est difficile de trouver des fournisseurs et des collaborateurs qui prennent le projet autant à cœur que moi. J’ai eu de la chance de trouver un partenaire d’affaires qui partage ma passion, mais ce n’est pas toujours le cas avec les gens que j’emploie pour m’aider dans le développement du produit.

Qu’est-ce que tu retires de cette expérience d’affaires jusqu’à maintenant?


Que TopJobinn connaisse du succès ou pas – même si je le souhaite fort – cette expérience m’aura appris beaucoup de choses qui me serviront dans le futur. J’aurai fait de belles rencontres et développé mon réseau de contacts. Ce projet-là, ce n’est pas mon premier projet entrepreneurial et ce ne sera pas le dernier non plus!

Quelle a été ta première expérience entrepreneuriale?


À l’adolescence, j’ai fait du drop shipping et de l’impression sur t-shirts, mais ma première vraie expérience, celle où j’ai appris le plus, a été lorsque j’ai décidé de créer des manteaux pour mon équipe de football. Un meilleur design, une meilleure qualité et un look différent des autres équipes de la ligue. J’ai expérimenté la recherche de fournisseurs, la négociation et l’achat de produits à l’international, la gestion des délais et imprévus. Je me rends compte que ces apprentissages m’ont été vraiment utiles pour la création de TopJobinn.

D’où vient ton intérêt pour l’entrepreneuriat?


Je dirais que ça s’est fait de façon assez naturelle, j’avais ça en moi. Je suis un passionné qui aime apprendre et qui s’intéresse à beaucoup de choses, dont l’entrepreneuriat. J’ai découvert cet univers en regardant beaucoup de contenu, soit des vidéos sur YouTube, des articles ou carrément des livres biographiques sur des entrepreneurs à succès.

Si d’autres ont été initiés à l’entrepreneuriat par leurs parents, ce ne fut pas mon cas. Je proviens d’un milieu moins nanti et je percevais l’entrepreneuriat comme un moyen de faire de l’argent. Avec le temps, j’ai compris que c’était bien plus que ça. Aujourd’hui, je réalise que ce qui m’allume dans le fait d’avoir un projet d’affaires, c’est l’ampleur de l’impact que je peux avoir auprès des gens et de ma communauté. Tout ça grâce à une vision, une idée à partir de laquelle je décide de prendre action pour la faire exister dans le monde réel.

Pourquoi as-tu décidé de t’impliquer dans le Club Entrepreneur Édouard-Montpetit?


J’aime sortir de ma zone de confort et je suis toujours ouvert à rencontrer de nouvelles personnes, surtout quand ont a des intérêts et ambitions similaires. En faisant partie du CEEM, j’ai pu me faire des nouveaux amis et ça m’a permis de participer à différents concours, de faire parler de TopJobbin et d’avoir accès à plusieurs opportunités d’affaires.

Quel est ton conseil pour tous les étudiants qui voudraient se lancer en affaires?


Sors de ta zone de confort et de bonnes choses arriveront! Comme disait Einstein, rien de nouveau ne se produira si tu fais toujours la même affaire et que tu ne tentes rien.

Quand on est jeune, c’est le moment idéal pour se lancer, prendre des risques et commettre des erreurs, car les répercussions sont minimes et les obligations peu nombreuses. En plus, c’est super formateur et motivant. Et quand tu pars avec un objectif en tête, tu en retires toujours quelque chose, même dans l’échec.

Avoir un projet d’affaires me donne une raison de me lever le matin et fait en sorte que mes journées passent rapidement. J’organise mon horaire en fonction de mes études, de mon implication parascolaire, du sport et de ma vie sociale… Ça prend de la discipline, mais ça en vaut la peine.

 

“Je désire sincèrement être un modèle pour les minorités visibles afin de les encourager à poursuivre de hautes études et/ou à se lancer en affaires. » – Kendrick

 

Pour toute question sur TopJobinn, n’hésite pas à contacter Kendrick via Instagram.

Courriel
Facebook
LinkedIn

Partagez cet article